Prestation de serment de Laure Olga Gondjout, nouveau médiateur de la République

12-02-2014 22:33:01

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

C’est dans la salle des Ambassadeurs du palais présidentiel que le nouveau médiateur de la République a prêté serment en présence du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

 



La main levée, Mme Laure Olga Gondjout a juré et promis de remplir ses fonctions « en toute indépendance, avec honnêteté, impartialité et justice ». Elle veillera à ne jamais révéler aucun secret dont elle aura connaissance dans l’exercice des missions qui lui sont dévolues.

 

Il convient de rappeler fort judicieusement que le médiateur de la République est une institution qui tire sa légitimité du Président de la République car c’est lui qui le nomme à travers un décret. Cette fonction, autrement appelée « ombudsman », est confiée à une personnalité qui joue un rôle de médiation pour garantir le respect des droits des citoyens, l’amélioration des prestations assurées par les services publics, ainsi que la bonne gouvernance démocratique des administrations publiques. Le rôle innovateur et dynamique du médiateur de la République peut être capital et positif dans la consolidation de l’État de droit. Mme Gondjout, dont la forte personnalité et la longue et riche expérience sont des atouts indéniables, ne manquera pas d’apporter un souffle nouveau et certainement une plus grande visibilité à cette institution où elle remplace M. Jean Louis Messan.

 

Au cours de la cérémonie, l’on pouvait noter la présence des membres de la Cour constitutionnelle, du gouvernement, du président de l’Assemblée nationale, l’honorable Guy Nzouba Ndama, invité personnel du chef de l’Etat, sans oublier Mme Jeanne Manomba Kombila, ancien médiateur de la République.

 

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article