Gabon : les étudiants de l’OUB en colère

20-02-2014 18:39:36

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Les étudiants de l’université Omar Bongo (UOB) de Libreville ont lancé un mouvement d’humeur de revendication mercredi. Comme dans le passé, les apprenants réclament le paiement des bourses.



Mercredi dans l’après-midi, les étudiants de l’UOB ont barricadé le portail d’entrée à l’université et brulé les pneus sur la voie publique, perturbant la circulation pendant de longues heures. Il a fallu l’intervention musclée des éléments des forces de l’ordre pour ramener le calme au sein de l’institution. C’est le non paiement intégral des bourses qui a provoqué la colère des apprenants. ‘’Je n’ai trouvé que 166 000 francs CFA dans mon compte, alors que j’attendais près de 500 000’’, a expliqué un étudiants, visiblement courroucé.

Outre le non paiement intégral des bourses, les étudiants protestent contre les mauvaises conditions d’études.  ‘Nous n’avons pas de connexion internet, pas de bibliothèque et c’est la vraie galère pour les étudiants on boursiers’’, se plaignent les apprenants. Signalons tout de même que le gouvernement a lancé un vaste chantier depuis deux ans, en vue de l’amélioration des conditions d’études au sein de l’OUB. C’est dans ce sens que de nouvelles salles de classes viennent d’être construites dans cet établissement, en vue de désengorger les amphis.  Le restaurant universitaire a été également réhabilité.

Selon des sources concordantes, l’OUB reçoit environ 5 000 étudiants chaque année et compte régulièrement près de 22 000 apprenants inscrits dans l’ensemble des facultés.  

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article