Logement : mieux vaut tard que jamais

25-09-2014 11:44:34

Agrandir le texteRétrécir le texteEnvoyer a un amiImprimer l'articleÉcrire un commentaire

OI

Parmi les promesses de campagnes les plus séduisantes du président de la république, Ali Bongo Ondimba en 2009, il y avait notamment celle d’offrir aux Gabonais des logements décents moins chers.



.

Parmi les promesses de campagnes les plus séduisantes du président de la république, Ali Bongo Ondimba en 2009, il y avait notamment celle d’offrir aux Gabonais des logements décents moins chers. Mais au cours des premières années de son magistère, ce n’est un secret pour personne, presque rien n’était fait  sur le terrain et les Gabonais, turlupinés par  le problème du déficit des logements et de la cherté des loyers commençaient déjà à remettre en cause la parole et la promesse présidentielle.  Cette attitude du citoyen est compréhensible, notamment  sous les tropiques où le discours politique n’engage souvent que ceux qui l’écoutent.

 

A chaque chose son temps. Il y a un temps pour semer, un temps pour récolter, un temps pour rire, un temps pour pleurer. Un temps pour concevoir des projets, un temps pour les exécuter. Il ne faut pas se leurrer, l’art de gérer la cité ou les hommes n’échappe pas à ce principe. Pour preuve, revenant sur le dossier des logements sociaux, on note avec grande satisfaction le lancement des chantiers dans la zone nord de Libreville, notamment dans la commune d’Akanda, à Bikélé, à Mekambo et dans d’autres localités du pays. Le président de la république, à visité il y a quelques jours certains de ces chantiers, afin de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux.  Ce n’est pas une sinécure  au regard du retard pris dans l’habitat depuis plus de 50 ans, mais la volonté politique est tangible et le chef de l’Etat est décidé d’offrir à ses compatriotes des logements moins chers et accessibles à toutes bourses.

 

Dans la même veine, le gouvernement vient de lancer la campagne de commercialisation des premiers logements disponibles construits par l’Etat. ‘’La priorité est réservée aux primo-accédants dans un souci d’équité et de justice sociale’’. Aussi, la durée de remboursement des crédits immobiliers est passée de 15  à 20 ans, avec un taux d’intérêt inférieur à 10%. Un dispositif permettant de garantir le financement de l’accès au logement pour les Gabonais économiquement faibles a été également mis en place.  ‘’Mieux vaut tard que jamais’’, affirme l’adage.

 

Mais ne l’oublions pas, il est de la responsabilité de chaque citoyen de construire sa propre maison. L’Etat devrait tout simplement faciliter l’accès à la terre, notamment dans les grands centres urbains.

 

[- Auteur: "OI" | - Source: "OI" | - Photo source: "OI"]



Dans La Même Rubrique

ÉDITORIAL

Biens "mal acquis" : un tintamarre médiatique et judicaire aux desseins machiavéliques

01-10-2015 09:36:04

OI Les médias francophones ont largement relayé l’affaire de la "saisie" d’une maison du Vésinet, près de Paris, appartenant à une société liée au neveu du Président congolais Denis Sassou N’Guesso, à l’initiative d’une association baptisée "Transparency International France". Peu nombreux en revanche sont ceux qui ont relaté la saisie de l’hôtel particulier acquis par l’Etat gabonais en 2010, au 51 rue de l’Université à Paris. Et certains se sont fait l’écho de la clôture de l’instruction diligentée contre Teodorin Obiang pour l’hôtel particulier qu’il avait acquis au 42 de l’Avenue Foch.

Lire l'article


ACTUALITÉS INTERNATIONALES

Burkina Faso : les lendemains du coup d’Etat

--

OI Des élections "rapidement", une loi électorale "frustrante", l'enquête sur la mort de Sankara : des sujets déjà sur le feu en attendant la suite des événements.

Lire l'article


Le nombre de migrants traversant la Méditerranée atteindrait 450 000 en 2016

--

OI Le nombre de migrants qui vont atteindre les côtes européennes après avoir traversé la Méditerranée devrait atteindre 450 000 en 2016, selon le Haut commissariat de l’ONU.  

Lire l'article


INTERVIEW DU MOIS

Interview-Ali Bongo : « Nous cédons nos hôtels particuliers à l’Etat gabonais »

25-09-2015 08:39:43

OI Pour le président du Gabon, environnement et migrations sont liés. Par ailleurs, il commente sa décision de renoncer à l’héritage de son père au profit de son pays et réagit aux polémiques avec la France. 

Lire l'article


PROVERBES

Proverbe- Ghana

14-03-2015 07:37:46

OIOn peut détester un chien, mais on ne peut pas renier la blancheur de ses dents.

Lire l'article


Proverbe Awandji

29-01-2009 23:48:56

newthink.centerblog.netBangu banongo bana bayendi mambungu ma ba mbaghi

Lire l'article